21 avril 2014

Poésie d'avril


Quand nous serons couchés côte à côte
dans la crevasse du temps limoneux
nous reviendrons de nuit parler dans les herbes
au moment que grandit le point d'aube
dans les yeux des bêtes découpées dans la brume
tandis que le printemps liseronne aux fenêtres

Gaston Miron - L'homme rapaillé
Toile : André L'Archevêque

4 commentaires:

  1. Hon Topi, c'est vraiment beau. Merci de ce beau partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait plaisir ! J'aime bien Gaston Miron :)

      Supprimer
  2. Magnifique ! Décidément, j'aime tes goûts poétiques ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta visite, Lili ! J'aime la poésie organique, naturelle, sincère. Je suivrai tes jeudis poétiques ;)

      Supprimer